IMG_0431

Hokkaido (Brioche Japonaise)

La particularité de cette brioche est l’ajout du Tangzhong dont le procédé ressemble pas mal à ce que nous appelons (dans ma région), « koba » (prononcé kouba, une crème faite de mélange de farine de riz et d’eau), à ne pas confondre avec le « koba » (ici), qui est une spécialité des hauts plateaux de Madagascar.

J’ai trouvé cette recette en fouillant sur le net (évidemment), après en avoir entendu parler par mon frère. Ayant eu l’embarras du choix j’ai pris celle du blog.  http://www.maryseetcocotte.com

Pour une « énorme » brioche :

Il vous faut :

  • Pour le Tangzhong :
  • 50 g de farine,
  • 125 ml d’eau,
  • 125 ml de lait.
  • Pour la pâte :
  • 540 g de farine,
  • 85 g de sucre en poudre,
  • 10 g de poudre de lait,
  • 8 g de sel,
  • 11 g de levure boulangère déshydratée (1 sachet),
  • 60 g de crème fraîche épaisse ou liquide,
  • 2 œufs,
  • 50 g de beurre fondu,
  • Le tangzhong.
  • Pour le badigeonnage :
  • 1 jaune d’œuf,
  • un petit peu de lait.

IMG_0429

Préparation :

  • Pour le Tangzhong :

Dans une casserole, mélangez au fouet, la farine, l’eau et le lait. Faites chauffer à feu doux, vous obtiendrez alors une crème assez épaisse, retirez du feu. Laissez refroidir. Le mieux est de le faire la veille et le sortir quelques minutes avant de commencer la brioche.

  • Pour la pâte :

Préparez la levure comme indiquée sur le sachet, avec du lait ou de l’eau.

Dans le bol de votre robot (je suppose qu’à la main ça marche aussi), versez 440 g de farine, le sel, le sucre, la poudre de lait, mélangez (sur vitesse 2). Ajoutez ensuite la crème liquide, les deux œufs et le tangzhong.

Versez sur le mélange se trouvant dans le bol la levure. Continuez à mélanger jusqu’à obtenir un semblent de boule de pâte.

Versez ensuite le beurre fondu jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé, ajoutez votre restant de farine par petites quantités. Une boule de pâte va se former et se détacher du bol, elle sera un peu collante.

Couvrez et laissez reposer à T° ambiante (ou dans un four chauffé à 30° C et ensuite éteint) jusqu’à ce que la pâte double de volume.

IMG_0436

Dégazez votre pâte sur un plan de travail et divisez-la en trois parts égales sans aller jusqu’au bout pour pouvoir la tresser (c’est la forme que j’ai donnée à la mienne mais vous pouvez évidemment faire autrement).

Couvrez à nouveau d’un linge et laissez reposer toute une nuit dans le four éteint, si comme moi vous avez fait votre brioche tard le soir, sinon environ une heure de repos suffit (la pâte doit seulement, à nouveau, redoubler de volume).

Le lendemain ou le temps préchauffez votre four à 180°.

Badigeonner ensuite vos brioches d’un jaune d’œuf mélangé à un tout petit peu de lait.

Enfournez pour une trentaine de minutes jusqu’à ce que votre brioche a une belle couleur dorée et que la pointe d’un couteau ressort sec.

IMG_0436_DxOVP

Cette brioche peut se garder quelques jours enveloppée dans du papier aluminium, sans perdre son moelleux. 

Share

One comment

  1. 23/04/2015 at 20 h 17 min

    Elle est superbe!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *