La particularité de cette brioche est l’ajout du Tangzhong dont le procédé ressemble pas mal à ce que nous appelons (dans ma région), “koba” (prononcé kouba, une crème faite de mélange de farine de riz et d’eau), à ne pas confondre avec le “koba” (ici), qui est une spécialité des hauts plateaux de Madagascar. J’aiContinue reading

Share