Articles régime cétogène

4 ans de diète keto, prise de poids (erreurs et solutions)

Bientôt 4 ans que je me suis mise à la diète cétogène, je voudrais par cet article faire un petit bilan de ce qui s’est passé pour moi.

Si la plupart des personnes qui font la diète cétogène ont pour objectif de perdre du poids, ce n’était pas mon cas, je n’avais pas ce besoin. J’ai entendu parler de diète cétogène en cherchant des renseignements sur ce que je pouvais faire au niveau de ma santé.

Bref, je ne vais pas revenir sur ce sujet (j’en ai déjà un peu parlé dans cet article), le but de celui-ci étant de vous parler de mon parcours depuis fin octobre 2016, la période où j’ai décidé de changer ma façon de m’alimenter, en choisissant la diète cétogène.

J’ai donc vraiment commencé début novembre 2016 sans trop de difficultés, j’y suis allée franco sans trop me poser des questions, avec évidemment des erreurs dans ma façon de faire, dans mes croyances, etc… les choses se sont pourtant (et tant mieux) déroulées tranquillement sans aucun problème, au contraire même, plus j’avançais dans la diète, plus je m’y plaisais, donc de ce côté-là tout allait bien, d’autant plus que le problème de surpoids, ben…je ne connaissais pas !

Sauf que! au fur et à mesure des années, sournoisement et discrètement les kilos commençaient à s’installer. Ayant perdu pas mal de kg durant ma période « problème de santé-traitement », ça ne m’inquiétais pas trop de voir les chiffres de la balance augmenter et mes vêtements de plus en plus serrés, je me disais que c’était juste les kilos perdus qui revenaient, rien d’alarmant, ça finirait bien par se stabiliser. Que nenni…ça ne s’est pas arrêté ! Moi qui n’avais aucun objectif de perte de poids, me voilà avec des kilos que je qualifiais de trop.

Vous avez tout compris, la diète cétogène m’a fait grossir!

Avant d’avoir ce problème de santé, j’avais entre 57 et 60 kg, et rarement mais il arrivait que j’atteigne 65 kg. Pendant les traitements j’avais 54 kg, parce que je jeûnais souvent et avec l’effet des traitements, je n’avais pas beaucoup d’appétit. Photo ci-dessous.

Pendant les traitements 2017, 54 kg

Or, un an après l’arrêt de ces traitements, j’ai pris doucement 10 kg, le médecin était même tellement étonnée qu’elle m’a demandé de faire des analyses pour voir si je n’avais pas de problème de thyroïde.
Bon, je savais que ce n’étais pas le cas mais 10 kg en un an pour elle c’était trop…et pour moi donc !!!

Là j’ai commencé à me demander la raison pour laquelle je prenais du poids alors que la diète céto est faite justement pour en perdre. C’est vrai, je mange beaucoup de gras, mais c’est la base de cette diète, non ? Est-ce les effets secondaires tardifs des médicaments ? Je ne saurais vous répondre, en toute cas j’ai donc commencé à tenter de maigrir en essayant plusieurs choses, à commencer par le jeûne (intermittent ou complet), l’OMAD, des fois pendant 40 jours, supprimer les légumes, manger moins de protéine, augmenter la matière grasse, routine sportive (à la maison) comprenant du cardio, HIIT, renforcement musculaire, etc…j’estime avoir tout fait mais non seulement rien ne bougeait, mais pire, avec le confinement j’ai pris encore alors que je continuais à jeûner et faire du sport… Je me suis dit que c’était la faute à la ménopause (mais bon, ça fait plus de 5 ans que je l’étais…) donc j’ai un peu baissé les bras, ne sachant que faire.

Avant de partir en vacances au mois d’août, j’ai sorti mes vêtements d’été, aucun ne m’allait, j’ai été obligée d’en acheter, je monte sur la balance, 71 kg, chose qui ne m’était jamais arrivée.

Et là ! J’ai dit STOP ça ne pouvait plus continuer comme ça !
Je savais qu’il n’y a pas que de la graisse dans ces 71 kg, j’étais musclée et ferme mais 71 kg quoi ! C’est pas bon, c’est trop ! ma hantise c’était d’arriver à 80 kg, il y avait urgence!!!

J’ai commencé à me poser des questions sur ce que je faisais de travers, me demander ce qui n’allait pas.

– Je suis en régime cétogène et je suis assez stricte sur ce que je mange,
– je fais des jeûnes (intermittents, complets, OMAD),
– je fais du sport et je bouge (je ne suis pas du genre à pouvoir rester sans rien faire),

Alors qu’est-ce-qui n’allait pas ?

En sillonnant internet à la recherche d’information sur « comment bruler les graisses » parce que c’est ce que je voulais le plus ; sécher ! C’est là que je suis tombée sur la chaine du Docteur Sten EKBERG (lien ici)  C’est une mine d’informations surtout en ce qui concerne le déstockage de graisse.

En visionnant ses vidéos, j’avais compris les quelques erreurs que je faisais.

  • Avant de poursuivre, je tiens à souligner que ce que j’écris ici ME CONCERNE, ça peut être différent pour vous. C’est MON expérience donc il ne faut pas la prendre pour universelle.

Je vous remets ici un résumé (vraiment résumé) ce que j’ai compris sur ce qu’il dit dans ses vidéos (en anglais).

D’abord, pourquoi on stocke les graisses ?
Il y a deux raisons : résistance à l’insuline (L’insuline est une hormone naturellement sécrétée par le pancréas) et cortisol (Le cortisol est communément appelé l’hormone du stress et est secrété par la partie externe des glandes surrénales.).
Ces deux hormones déréglées élèvent la glycémie, et quand la glycémie est élevée, on ne peut pas bruler de graisse. En fait, la base (du problème) est la glycémie élevée et la solution est de faire baisser cette glycémie (Johanne du blog Superketo le dit sans arrêt).

Oui, mais après plusieurs années de céto-adaptation, pourquoi je grossi ? Normalement je ne devrais plus avoir de problème de résistance à l’insuline ?

Parce que j’ai fait plusieurs erreurs :

1) En ce qui concerne les jeûnes (intermittents ou complets)

Jeûner est la meilleure façon de faire baisser la glycémie. Pour ceux qui suivent la diète cétogène, on est « constamment » en train de jeûner dans la mesure où notre alimentation ne fait pas monter la glycémie, c’est pour ça qu’on dit que la diète cétogène (bien fait) imite le jeûne. Je devrais donc perdre facilement du gras.
Mon erreur : Pendant mes moments de jeûne, je buvais des infusions grasses. Même si le gras ne « casse » pas le jeûne, c’est-à-dire n’a pas d’impact sur la glycémie, il empêche notre corps d’utiliser son propre stock de gras.

Nous savons que quand on est en diète cétogène, notre corps carbure au gras, c’est ce qui fait que même en jeûnant longtemps, nous n’avons pas faim (une des preuves d’ailleurs de la céto-adaptation). Par contre, quand nous avons du gras à perdre, et qu’on rajoute du gras par notre alimentation, le corps ne va pas chercher dans son stock, il va prendre ce qu’on vient de lui donner.

2) Le déficit calorique

Beaucoup conseil le déficit calorique, c’est-à-dire manger moins et faire plus d’exercice pour bruler les graisses, mais ce n’est pas si évident que ça. J’ai essayé aussi mais aucun gramme de perdu.
Pourquoi ça ne marche pas ?
C’est plus une question de comportement de l’organisme.
Si au début le corps a l’air de vouloir suivre, donc on perd du poids, avec le temps il change de comportement, il peut percevoir dans ce déficit calorique une pénurie et se met en mode survie, il commencera donc à se protéger de cette pénurie en stockant ce qu’il reçoit comme nourriture, on peut dans ce cas manger la même quantité de calorie mais ne plus perdre du poids et à la longue en reprendre (c’est ce qu’on appelle setpoint = concept basé sur le comportement de notre corps).

3) En ce qui concerne le sport

Le sport fait perdre du gras, combiné avec le jeûne c’est encore mieux.
Alors pourquoi ça n’a pas marché pour moi ?
Pour perdre du poids, les meilleurs exercices à faire sont les exercices aérobies, c’est-à-dire des exercices qui vous permets d’apporter de l’oxygène à votre corps et muscles. Les exercices d’aérobies permettent de bruler des graisses tout en préservant les muscles. Le corps a assez de carburant ( les graisses) pour aller y puiser ce qui lui faut comme énergie sans toucher à autre chose. Contrairement aux exercices aérobies, les exercices anaérobies produisent de l’énergie sans aucun apport d’oxygène. L’énergie est alors fabriquée par les glucides, qui sont ensuite métabolisés en acides lactiques, le corps brûle alors des sucres et non des lipides, ce qui n’est pas intéressant quand on veut bruler de la graisse.
Mon erreur : Exercices cardio intense, HIIT long, et tous les jours, ce qui fait que j’ai gagné en muscle sans perdre du gras.

4) Le cortisol

Nous savons que le cortisol fait monter la glycémie et bloque le déstockage de graisse dans la mesure où il transforme le sucre et les protéines en graisse. C’est pour ça qu’au-delà de faire en sorte de ne pas stresser notre esprit, il ne faut pas non plus stresser notre corps en faisant des exercices intenses trop longtemps, en veillant tard le soir, etc…
Mon erreur : en dehors du fait de faire du sport long et fatigant, je ne sais pas trop. Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement stressé même s’il y a des jours où je dors plus tard, j’ai plus de chose à faire, mais bon, il faudra que je creuse de ce côté-là. Pour le sommeil, je dors bien mais entrecoupé de réveil (ménopause oblige) et pour le moment je n’ai pas de remède.

En sachant tout ça, voilà ce que j’ai décidé de mettre en place :

J’ai commencé début août.

Par un jeûne hydrique de 72 h.
Exemple : j’arrête de manger à 13 h le jeudi, je recommence à manger à 13h le dimanche
Je mange donc à 13h et à 19h ce dimanche là (à la sortie du jeûne c’est-à-dire 2 repas), je fais pareil le lundi (2 repas), et le mardi un seul repas le soir. C’est juste un exemple pour vous faire un peu voir le protocole.
Pendant les moments de jeûne, je bois de l’eau, je prends mes électrolytes, je ne prends aucune matière grasse (même si, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas interdit mais pas recommandé quand on veut perdre du poids). Pendant les moments où je ne jeûne pas, je continue à manger gras (entre 120 à 160g de gras ajouté/jour). Ayant 4 ans de diète cétogène derrière moi, je ne mange plus autant de gras (ajouté j’entend) qu’avant.

Je varie les jours et les types de jeûnes que je fais, parce que j’ai remarqué que le corps s’adapte très vite,  et mon but est qu’il ne prenne pas une habitude, et ne se comporte comme s’il devait survivre. J’ai décidé que désormais je mangerai quand j’ai faim, je ne mangerai pas quand je n’ai pas faim. Contrairement au début de la diète, maintenant je n’ai pas souvent faim donc ce n’est pas trop compliqué. Le dimanche par contre je fais au moins 2 repas, c’est le rare jour où je prends un petit déjeuner quand j’en ai envie.

J’ai arrêté de faire du sport, c’est-à-dire :
Au lieu de faire de la musculation, cardio et HIIT longs, j’ai décidé de marcher, je vais à mon travail à pieds, à vitesse normale, j’accompagne ma fille à l’école et je continue jusqu’à mon travail, ce qui me fait environ 5 km à pied, 4 ou 5 fois par semaine (j’en ai pour environ 1h30), et je bouge pas mal tout au long de la journée.

Résultat :

Photos avant (cet été)/ après (maintenant)

Il me semble que les photos sont assez parlantes (je n’avais pas prévu d’écrire un article sur le sujet donc pas eu l’idée de prendre des photos avant/après. La photo avant (avec le sac à main) date de cet été, j’ai remis le même vêtement pour la photo de maintenant pour bien comparer.

Sans vraiment forcer, en écoutant mes sensations, à ce jour, j’ai perdu 7 kg, je suis donc à 64 kg après avoir été à 71 kg, j’ai perdu du gras, un peu de muscle aussi mais ça ne me dérange pas trop (je n’ai pas aimé quand j’étais plus musclée).

Je suis à nouveau à l’aise dans mes vêtements et je suis presque arrivée au poids que je veux. Je pense bientôt refaire un peu de gym à la maison mais ce ne sera plus de la gym longue de 30mn/1h mais plutôt des HIIT assez courts de 5 à 15mn maximum, juste pour entretenir les muscles et rester ferme.

Je vais, petit à petit arrêter le jeûne régulier pour ne plus en faire qu’occasionnellement, et je verrais ce que ça donnera :))

Voila voilà, j’espère que cet article (très long) vous a plu, qu’il n’est pas trop « foutoir » et que vous avez surtout compris quelque chose, je ne suis tellement pas douée pour expliquer les choses LOL surtout par écrit.

Je vous mets ci-dessous les liens sur les vidéos que j’ai visionnées avant de commencer mon « protocole ».

Comment perdre du ventre naturellement
Jeûner ou manger moins pour perdre du poids et brûler les graisses

4 commentaires

  1. manjakajoro a dit :

    Merci d’avoir pris le temps d’écrire cet article, les photos sont parlantes et les explications assez claires.

    1. Merci d’avoir pris la peine de lire et de commenter

  2. Merci beaucoup, ce n’est pas évident de trouver les bons reglages en diètes cétogène, l’essentiel est de persévérer !

    1. Oui, et d’essayer plusieurs choses pour trouver ce qu’il faut à chacun.

Laisser un commentaire