IMG_0803

Le Thé à Madagascar

Les Malgaches n’ont pas à proprement parlé dans leur culture la consommation de thé, ni même de café d’ailleurs, Il n’est pourtant pas rare de trouver cette boisson dans les foyers, le « Ranomboafotsy » et le « thé sahambavy » sont les deux plus connus.

  • LE RANOMBOAFOTSY

Qu’est-ce-que c’est ? eh bien c’est « LE » thé de Madagascar même si c’est plutôt utilisé comme de la tisane ou infusion faite avec les feuilles de « Ravimboafotsy » ou ravimbofotsy (ravina = feuille) un arbuste qui peut atteindre 10 m de haut et qui pousse à l’état sauvage, assez agréablement parfumée (parfum pas trop fort). Les feuille, après cueillettes se gardent et se sèchent naturellement dans un coin de la cuisine (attachées avec du rafia). Le plus utilisé est le ravimboafotsy à petite feuille, plus diurétique que celui à grande feuille et moins fort en goût.

ravimboafotsy

Photo Ravimboafotsy prise sur le site http://ffmada.blogspot.fr: ici

La (mettons au féminin puisque c’est une boisson) Ranomboafotsy (Rano = Eau, boisson) se boit chaude, tiède, froide, sucrée ou nature selon l’état dans lequel on est. Elle peut aussi se boire au lait concentré sucré type Nestlé avec du pain ou tartine pour faire un petit déjeuner « vazaha » (occidental).
Boisson très désaltérante, et diurétique, elle est efficace pour se réhydrater, par exemple en cas de fièvre (paludisme, jaunisse, etc…), douleur rénale, ou autres.

On peut presque toujours trouver une bouilloire, thermos ou casserole de ranomboafotsy dans la cuisine pour ceux qui auront soif.
C’est la boisson, après le ranon’ampango (eau de riz, qu’on boit généralement après le repas) la plus consommée à Madagascar, pour se désaltérer et se soigner.

  • LE THÉ DE SAHAMBAVY
images

Sahambavy (ou le champ des femmes) est à moins d’une heure de route de Fianarantsoa (sud-est, Région Bétsileo).
Le thé de Sahambavy dont les boutures originaires du Kenya ont été introduites à Madagascar vers 1970, est comme son nom l’indique produit uniquement dans la région de Sahambavy et plus connu des « vahiny » (étrangers). 80% de la production est exporté vers le Kenya.
C’est le thé noir de Madagascar, parfumé et fort en gout, il garde une jolie couleur quand on y rajoute du lait (ce thé se boit au lait concentré sucré à Madagascar).

Les Malgaches ont l’habitude de boire leur thé nature, mais il existe pour le thé Sahambavy plusieurs parfums comme la vanille ou la cannelle, sinon on peut aussi parfumer soi-même son thé à la cardamome (à condition d’en trouver).the_noir_canelle

Share

2 comments on “Le Thé à Madagascar

  1. 09/01/2017 at 15 h 49 min

    je voudrais savoir si cette plante peut se trouver en côt d’ivoire

    • 01/03/2017 at 16 h 53 min

      Bonjour,

      Ah, je en sais pas du tout, désolée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *